la classe de Nathanaël

Nathanaël : "ce matin, nous avons commencé par de la comunicación pendant une heure et demie (c'est vocabulaire et conjugaison). C'était pas très facile car je ne comprenais pas tout. Après, ça a été la récréation. Comme les autres jours, on a joué au foot avec une bouteille. Vivement demain qu'on ait le ballon! On a enchaîné sur des mathématiques jusqu'à la fin de la matinée. Nous avons résolu des problèmes pour apprendre les multiplications à deux chiffres. C'était assez facile pour moi, parce que je les avais déjà étudiées à l'école française. Ceux qui m'entourent m'aident à comprendre les exercices quand il me manque du vocabulaire. Je suis content parce que je me suis fait de bons copains, ils sont très sympas, ils restent toujours avec moi pour m'aider et on s'éclate à la récré. Je leur apprend des mots en français et ils sont très contents! Maintenant, ils arrivent de mieux en mieux à prononcer les mots (notamment bicyclette ou bonjour).

A un moment, la sous-directrice est entrée dans notre classe, elle a dit "Hola", "les élèves ont répondu Buenos dias profesora", puis elle a dit "Bonjour" en me faisant un sourire, alors j'ai répondu "Bonjour Profesora" en lui rendant son sourire !

Cet après-midi, on a fait un conseil de famille pour décider de la date à laquelle on quitterait l'école. Mes sœurs ont demandé à arrêter vendredi parce qu'elles sont fatiguées de se lever si tôt tous les matins... mais moi j'ai demandé aux parents d'y aller encore au moins lundi prochain parce que je n'ai pas envie de quitter mes copains si vite!"

les copains de Nathanaël

Eve-Lise en classe

Eve-Lise : "Ce matin, c'était très difficile de me lever, j'aurais voulu dormir encore, j'étais fatiguée.

Aujourd'hui, c'était la même maîtresse que lundi. On a fait des mathématiques... mais c'était la même chose qu'hier! Il y beaucoup de choses qu'on devait écrire. Tous les élèves écrivent en lettres bâton. Ça me fait bizarre de ne pas écrire en attaché!

Ma copine est toujours pipelette, mais la maîtresse ne gronde pas les enfants quand ils discutent. C'est pas comme ma maîtresse française!

Je trouve que c'est un peu difficile d'aller à l'école en espagnol. Mais je suis contente parce que j'ai appris des nouveaux mots.

Au retour, c'est moi qui suis rentrée avec le vélo et j'ai réussi à monter toutes les côtes sauf une!"

Eve-Lise et ses copines

Maylis et sa classe g1Maylis : "Ce matin, quand je suis arrivée, Milagros et Vanesa m'ont dit bonjour avec un abrazo (en me prenant dans leurs bras). ça m'a fait plaisir.

C'est le seul jour de la semaine où nous avons eu maths et anglais. J'ai rien compris aux maths... ils n'ont pas la même approche des divisions et je n'avais pas le livre. Quand on a travaillé sur les fractions, ça allait. En anglais, ils sont un peu en difficulté. Ils sont déjà bilingues puisqu'ils parlent tous castillan et guarani, mais visiblement l'anglais ne les inspire pas beaucoup!

On était censés avoir cours d'informatique, mais la prof n'est pas venue, alors on a fait une heure de maths en plus. Génial... :-(

Le dernier cours était sur l'éducation civique et morale. Côté morale, on a appris la phrase du jour "Amigos, el que nunca falla es Jesús" ("mes amis, celui qui ne nous laisse jamais tomber, c'est Jésus"). Ensuite, en éducation civique, on a travaillé sur le rôle d'un délégué de classe. J'ai réalisé que des choses qui me semblaient basiques n'étaient pas des évidences. La prof a dû leur expliquer en quoi consiste ce rôle, et que "surveiller la classe" n'est pas ce qu'on attend d'un délégué."

Maylis et sa classe g2