Nous avions pris de bonnes résolutions : tous les jours, en rentrant de l'école, les enfants nous dictaient ce qu'ils avaient envie de partager de leur expérience et nous nous étions engagés à le mettre en ligne le jour même. Seulement voilà, c'était sans compter avec Tigo, l'opérateur local qui a justement choisi cette semaine là pour changer les câbles du réseau et priver momentanément tout notre quartier d'internet!

1 grde

DSCF9369

 

DSCF9374

Eve-Lise : "Le jeudi, j'ai porté des élastiques à l'école, ça a beaucoup plu aux élèves de ma classe. A la récréation, on a joué tous ensemble. Il y avait aussi des enfants de d'autres classes. Filles et garçons ont joué à l'élastique. C'était sympa! A la fin de la récréation, j'ai donné les élastiques à la maîtresse pour que les élèves puissent y jouer aux récréations suivantes.

 

Mon dernier jour, le vendredi, on n'a pas fait beaucoup classe parce qu'il y avait un tournoi de foot qui a duré presque toute la matinée . J'ai regardé et encouragé Nathanaël et Maylis quand ils ont joué et ce sont les 2 classes qui ont gagné les trophées!

 

J'étais un peu déçue parce que ma copine Milena n'est pas venue et je n'ai pas pu lui dire au-revoir.

 

L'école paraguayenne, c'était un peu difficile de comprendre mais j'ai bien aimé parce que j'ai appris de nouveaux mots d'espagnol (comme cuaderno - cahier - par exemple). J'ai bien aimé y aller en vélo et j'ai réussi à monter presque toutes les côtes ! Même sur la plus raide, il y a des jours où je ne me suis pas arrêtée! Mais le vendredi après-midi, j'étais si fatiguée que j'ai fait une sieste de 5 heures!"

 

DSCF9366

 

 

DSCF9480

 

DSCF9471

 

DSCF9523

Pendant le tournoi, des élèves jouaient du "tambour" sur un bidon pour encourager les équipes, d'autres jouaient les "pompom girls"... et les enfants du quartier qui n'étaient pas dans la cour, supportaient leurs copains en regardant sous le portail!

 

25 petites et 1 en grand

 

DSCF9513

 

DSCF9539

Nathanaël : vendredi, on a refait du Guarani et, avec ma classe, j'ai participé au tournoi de foot de l'école. Nous avons gagné le trophée  du premier cycle (du CP au CM1). J'ai joué un des deux matchs comme défenseur. Le capitaine de l'équipe, c'était mon copain Teo.  J'étais content que ma classe gagne le trophée!

J'ai donné à chacun une photo prise avec toute la classe et à mes copains une autre de notre équipe en souvenir. Ça leur a fait plaisir!

Lundi, je suis reparti à l'école sans mes sœurs. Elles, elles voulaient dormir! Les autres élèves me demandaient pourquoi elles n'étaient pas là...je leur ai répondu qu'elles étaient trop fatiguées. Mes copains étaient très contents de me revoir et ça m'a fait très plaisir!

Je croyais qu'on pourrait enfin jouer avec le ballon à la récré... mais on a encore dû jouer au foot avec une bouteille en plastique. Cette fois, on en a pris une de deux litres... mais à la fin de la récré, elle ressemblait à une bouteille d'un litre! C'était rigolo!

Je suis très content de mes six jours  à l'école paraguayenne mais un peu fatigué...c'était dur de se lever si tôt tous les matins! "

 

en 4 petit

 

 

en 23 ex en petit, 1 moyen et 1 grandMaylis : "Le jeudi, on était censé avoir maths pendant une heure et demie... mais le prof n'était pas là, alors on a eu "culture biblique"! Sa bible à la main, la prof nous posait des questions comme "combien y a-t-il de chapitres dans le Livre des rois? ... et si on ne savait pas, elle nous promettait l'enfer comme destinée! Inutile de dire qu'on risque d'y être nombreux!!

 

DSCF9494

Ensuite, on a eu sciences puis récré. Au bout d'un certain temps, j'ai demandé à Milagros s'il ne fallait pas retourner en classe, mais elle m'a répondu "-non, on a sport! J'ai dit: - Justement! - Mais, m'a-t-elle expliqué, le sport, c'est la récré, c'est le foot!" On a donc fait "sport" tout le reste de la journée. C'était génial!

Le vendredi, on a débuté la journée avec Espagnol et Guarani (l'autre langue nationale du pays); quand le prof parlait guarani,  je ne comprenais strictement rien! Ensuite, nous sommes descendus faire un tournoi de foot et on a gagné!

A l'issue du tournoi, les élèves m'ont bandé les yeux et m'ont guidée vers la bibliothèque. Toute la classe était là : il y avait des ballons, des guirlandes, des confettis, des affiches que tous avaient signés "te queremos Maylis" (Maylis, on t'aime)... Ils m'ont offert des bijoux, des bonbons, une tasse, un porte-clefs, des cartes avec des messages adorables... On s'est bien amusés pour cette despedida. Je ne m'attendais pas à tant d'attention au bout d'à peine une semaine! Je n'avais rien eu au lycée français au bout d'une année complète... certains camarades de classe ne m'avaient même pas dit au-revoir!

DSCF9534

 

 

DSCF9551

 

DSCF9553

 

DSCF9549Puis est venu le moment des adieux...et des innombrables abrazos! J'ai quitté ma nouvelle école avec le sourire, après avoir fait ce plein d'amitié, les bras chargés de cadeaux et de l'affiche signée de tous (même des profs!) pleine de mots gentils en castillan, guarani (avec traduction, heureusement!) et français!

 

DSCF9564

 

Ce WE, j'étais tellement touchée que j'ai rédigé une lettre pour ma classe. Le lundi matin, le délégué l'a lue... et ils ont tous applaudi! Je suis un peu triste à l'idée que je ne les reverrai pas. J'ai récupéré toutes les adresses électroniques pour pouvoir leur écrire... mais sur 25, seuls 5 élèves en ont une et Milagros n'en a pas.

La semaine c'est super bien passée. Avant d'y aller, je n'en avait aucune envie, mais je ne regrette pas, ça a été une chouette aventure! Mais que c'est fatiguant de se lever à 6h moins le quart pendant les grandes vacances!"

 

DSCF9396

Aujourd'hui, s'est achevée l'aventure de nos enfants à l'école paraguayenne et ils en garderont un très bon souvenir. Cela aura été pour eux l'occasion de vivre de vraies rencontres, de réaliser qu'ils n'étaient plus en difficulté pour comprendre le castillan (et d'apprendre un peu de guarani par dessus le marché!), de prendre conscience du caractère laïc de l'enseignement en France, de comprendre qu'on ne peut pas parler aussi bien une langue étrangère avec 40 minutes hebdomadaires de cours de langue qu'avec 3h par semaine (dans un collège français), de mesurer combien le foot est un jeu universel ...et qu'on peut même y jouer sans ballon!